Titouan PUYO

Titouan PUYO est né le 7 mai 1991 à AHUREI en Polynésie Française.

Pour le présenter, voici ce qu’écrivait le journaliste (François Benito) des Nouvelle Calédoniennes, à la veille du dernier Championnat du Monde en mai 2014.

Titouan PUYO est né le 7 mai 1991 à AHUREI en Polynésie Française.

Pour le présenter, voici ce qu’écrivait le journaliste (François Benito) des Nouvelle Calédoniennes, à la veille du dernier Championnat du Monde en mai 2014. 

« Il y a encore un an, personne ne connaissait Titouan PUYO dans le monde du Stand Up Paddle (SUP). Ce qui a changé, en l’espace de quelques mois, c’est l’envergure du jeune calédonien, qui n’a cessé de grandir d’abord locale, puis nationale et maintenant internationale.

Champion territorial à Bourail, puis de France en novembre 2013, en battant au passage Eric Terrien, l’un des meilleurs mondiaux et enfin vainqueur de la prestigieuse course de Twelve Towers en Australie, l’une des meilleures nation en SUP. Il n’a pas chômé cette année.

Cette ascension stratosphérique peut donner le tournis, mais le supiste possède cette « force tranquille » selon Serge Lougarot, cadre technique national, qui l’aide à rester imperméable à la pression, et aussi, à soulever des montagnes.

L’australien Christopher Parker, l’un des meilleurs supistes de son pays confiait, à propos de Titouan, qu’il « a le potentiel pour être champion du monde. Il voit des choses que personne ne peut voir dans les vagues, comme si il avait un sixième sens ».

En plus de cette « magie » personnelle, le calédonien a pour lui la pratique intensive du Va’a, ou pirogue polynésienne, depuis ses jeunes années, qui lui confère une énorme aisance technique pour pagayer. » 

Dire qu’il a commencé le SUP juste pour essayer ce nouveau sport car c’était pour lui,  un moyen de reprendre la forme pour le Va’a en début de saison…

Aujourd’hui, après cette progression phénoménale, Titouan vient de s’imposer comme le Champion du Monde en longue distance au Nicaragua devant l’élite mondiale des supistes de course longue distance. En particulier l’australien Jamie Mitchell, double champion du monde et multiple vainqueur de la Molokai (51km en pleine mer). 

 

Envoyez par email à un ami Envoyez par email à un ami